Menu

Amish Hand Quilting for Custom Handcrafted Amish Quilts and affordable hand quilting services.

Le taux de natalité en France atteint des niveaux élevés en Irlande

La France connaît un baby-boom mineur pour la deuxième année consécutive, avec 774 800 naissances l’année dernière, soit le même nombre qu’en 2000, L’Institut de la statistique et des études économiques (INSEE) a montré que le taux de natalité en France a également augmenté de 1,88 enfant par femme en âge de procréer en 2000 à 1,89 l’an dernier. «  » Un tel taux de natalité depuis deux années consécutives a », écrit Lionel Doisneau, auteur de l’étude, publiée la semaine dernière à Paris (www.insee.fr):« Un tel taux de natalité depuis deux années consécutives n’a pas été observé depuis 20 ans, « a écrit Lionel Doisneau, l’auteur de l’étude, qui a été publié la semaine dernière à Paris. Le taux de natalité de la France est maintenant le même que celui de la République d’Irlande qui connaît depuis plusieurs années le taux de natalité le plus élevé de l’Union européenne. Selon Eurostat (l’office statistique de l’Union européenne Commission), les taux de natalité dans les autres pays de l’UE ont diminué en moyenne de 0,1%, tombant au niveau le plus bas de certains pays où les taux ont été élevés dans le passé et à 1,22 en Espagne et 1,25 en Italie. L’institut a également signalé qu’en France l’espérance de vie à la naissance, après avoir été stable pendant environ 10 ans, a augmenté de trois mois et demi pour les femmes et les hommes. Pour les femmes, il a atteint 83 ans, le plus élevé de l’Union européenne; Avec 774 000 naissances et 528 000 décès l’année dernière, la France compte 61,1 millions de personnes (dont 1,7 million dans les territoires d’outre-mer), soit 16% de la population de l’UE, au deuxième rang derrière l’Allemagne (qui compte de 82,4 millions). Les démographes et les sociologues attribuent l’augmentation du taux de natalité à diverses causes colite. L’un est un effet rebond «automatique» provoqué par l’augmentation progressive de l’âge des parents à la naissance de leur premier enfant. L’âge moyen des femmes pour avoir leur premier enfant est maintenant de 28 ans, comparativement à 23 ans il y a 20 ans. «C’est surtout après 30 ans que les femmes ont plus d’enfants», indique le rapport. Ainsi, les jeunes femmes qui n’ont pas eu d’enfants il y a quelques années (et qui ont ensuite contribué à la baisse du taux de natalité) sont plus âgés et les ont maintenant, stimulant le baby-boom mineur.La politique traditionnelle du gouvernement encourage les couples à avoir des enfants &#x02014 l’octroi d’allocations aux enfants, d’une prime pour le troisième enfant et d’installations subventionnées pour les enfants pendant que les mères continuaient de travailler, ainsi que d’une baisse du chômage chez les jeunes. Une observation plus surprenante est diminution du nombre de mariages, le mariage semble retrouver quelques faveurs. La législation française n’offre actuellement aucun avantage matériel aux parents mariés par rapport aux parents non mariés et à leurs enfants, et le nombre d’enfants nés hors mariage n’a cessé d’augmenter et atteint 43% de toutes les naissances l’an dernier. Pourtant 305 000 couples se sont mariés l’année dernière &#x02014, un ratio de plus de cinq mariages pour 1000 habitants, le plus élevé en 15 ans. L’institut a également rapporté que le solde migratoire de la France (le nombre de personnes vivant dans le pays moins le nombre quittant le pays) était estimé à environ 60 000, le plus bas d’Europe. Les immigrés représentent environ un cinquième de l’augmentation de la population en France. Les statistiques du rapport de l’INSEE sont accessibles sur: http://www.insee.frwww.insee.fr